asteggiano is a painter

 

Critiques 
&
Soutiens

« Le Droit de dire : « NON » à un adulte parce qu’il y a parfois des Devoirs de Désobéissance. »
de Dominique Asteggiano

Le Gouvernement fait de cette question une priorité
"La lutte contre la pédophilie est au coeur de l'action de la Chancellerie"

décembre 2003

......................................................................décembre 2003

.................................cccc...................décembre 2003

..............................................cccc.......décembre 2003

..............................................cccc.......décembre 2003

 

Innocence en Danger soutient l'installation
Cette association travaille avec la chancellerie. Elle participe aussi aux tables rondes du Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité sur les dangers de l'Internet dans l'intérêt des enfants.


..............................................................................Paris, le 20 février 2004

Objet
Installation « Le Droit de dire : « NON » à un adulte parce qu’il y a parfois des Devoirs de Désobéissance. »
de Dominique Asteggiano

L'installation « Le Droit de dire : « NON » à un adulte ... » est pour moi la manière la plus forte, la plus franche et la plus artistique de parler d'un sujet si tabou, si noir, si grave .

Avec ton talent d'artiste tu as su capter, tout en restant « soft », l'ignominie de ce qui est gravé sur ces CD-rom, à priori si neutres, mais qui, on le sait, font voyager des scènes de viols, de meurtres d’enfants à travers le monde !
Ces CD-rom qui servent de catalogues pour échanger ou vendre des enfants !

Le mur des masques est à lui tout seul un message très fort : oui, le prédateur peut-être n'importe qui, oui il porte un masque qui lui permet de s'approcher de l'enfant en dissimulant son vrai visage, son être vrai, ses réelles intentions...

André Malraux disait à peu près ceci :
« Le courage, la maturité d'une société viennent des questions qu'elle se pose mais surtout de celles qu'elle ne se pose pas ! »

Tu as eu le courage de rassembler en une oeuvre d'art cette question que les français, les Humains doivent oser regarder en face, tu leur offres cette opportunité.

Encore Bravo,

Homayra


Tel : 0684172235

Homayra Sellier, Présidente de l’Association Innocence en Danger

66, avenue des Champs-Élysées 75008 PARIS – France Tél./Fax : 0145897136
Email :homayrasellier@innocenceendanger.org Site Web : http://www.innocenceendanger.org




Chère Dominique, L’installation « le droit de dire non » de Dominique Asteggiano est une manière artistique d’exprimer aux enfants dans leur univers affectif qu’est le nounours, un réel danger qui est celui de l’abus sexuel d’une part, et de l’usage des nouvelles technologies qui, sans un accompagnement et application de règles de sécurité, peut porter atteinte à leur dignité et leur intégrité. Il est important que les enfants apprennent le plus tôt possible les dangers auxquels ils peuvent être confrontés de manière à s’en prémunir et ne pas avoir peur de mettre des mots sur des maux, que leur parole soit facilitée et qu’ils puissent avoir des réponses aux questions qu’ils de posent. Toute action en ce sens doit être proposée aux enfants et c’est ce que permet cette installation artistique. Bravo Dominique, nous ne serons jamais assez nombreux pour défendre les droits des enfants et pour les accompagner, les préparer à affronter le monde et leur apporter le discernement qui leur manque dans des situations dangereuses auxquelles ils ne sont pas préparés. Les pédophiles disent toujours pour leur défense « il ne m’a pas dit non mais s’il avait dit non j’aurais arrêté. » Ce silence tue trop d’âmes d’enfants. Bravo Dominique et bon succès à ton installation artistique. Bien à toi

Chantal d'Aboville

L'installation : « Le Droit de dire : « NON »  à un adulte parce qu’il y a parfois des Devoirs de Désobéissance. »
de Dominique Asteggiano

est intéressante parce qu’elle permet de visualiser et d’inter-réagir avec ce sujet tellement tabou qu’il est souvent, pour les
personnes concernées, très malaisé de parler.

L'installation présente plusieurs niveaux de lecture, elle peut être « lue » par des enfants d’âges différents à condition, bien sûr, de prévoir un accompagnement et un discours adaptés aux âges des groupes.

Les touts petits se souviendront des poupées maltraitées, des épouvantails…Néanmoins, à travers un objet familier ( un nounours - un doudou images de la sécurité) ils se souviendront qui il y a une solution à toutes leurs craintes et terreurs secrètes

Les plus grand auront un support visuel pour nouer une conversation avec l’adulte : l’artiste ou/et leur professeur ou animateur, une discussion collective qui deviendra instructive et leur donnera un outil pour pouvoir gérer des situations évoquées

Les collégiens pourront suivre le même cheminement ; parce que « plus adultes », ils pourront éventuellement introduire des éléments de la démarche artistique ( donc analyser le support visuel lui même, le cheminement artistique,...) et, en même temps, dans une autre sphère, plutôt philosophique, définir les motivations de l'artiste : personne adulte, engagée qui se réfère finalement à une société qui veut protéger  ses enfants ??

Hana Goodall


Biologiste - documentaliste .........................................................................................

......................................................................... .....



L'installation : « Le Droit de dire : « NON »  à un adulte parce qu’il y a parfois des Devoirs de Désobéissance. »
de Dominique Asteggiano

Les enfants ont participé à l’installation et ont été content de traduire sur toile leurs impressions quant aux dangers de la vie en société (Arthur - 7 ans - dans son style BD et Théo – 3 ans - à travers un non figuratif appelant à l’aide les Pokémons)

Le matin au petit déjeuner, on n’a pas forcément envie de parler pédophilie !

Sur le chemin du retour, suite à la visite de l’exposition, nous avons été assaillis de questions et cette multitude de « pourquoi ? » nous a finalement bien rendu service pour aborder ce sujet si tabou et tellement important.

Parce que les enfants sont conscients et au courant de tellement de choses que nous ne soupçonnons pas, ne serait-ce que par la télévision, je crois important de pouvoir en parler afin de dédramatiser et de les armer pour la vie ; d’instaurer un climat de confiance et une ouverture à la discussion
L’installation a été pour nous cette ouverture ; je la considère comme un support très utile tant pour les enfants que pour les parents

Merci Dominique

Annick
Pharmacienne

Merci Dominique pour ces "Devoirs de Désobéissance" 
pour nous, les parents
pour eux, nos petits
Ton install rendra les parents encore plus Vigilants, plus attentifs...
Les parents se doivent d'avertir leurs petits ...
..........................................parce que cela n'arrive pas qu'aux autres!

Grand merci

Noelle Artiste peintre

 

Tout ce qui est humain me regarde

tout voir tout entendre rien dire

Se taire, c'est être complice